22 avril 2011

PJ Harvey - 25 février 2011 - Olympia - Paris

C'est avec du retard que je reviens sur le concert qu'a donné PJ Harvey à l'Olympia fin février dernier. Comme un besoin de temps pour prendre du recul et mettre les choses en perspective à propos de ce live unique pour moi à bien des égards.

En premier lieu, c'était la première fois que je foulais le seuil de cette salle parisienne mythique. Je m'étais arrêtée devant à plusieurs reprises ces dernières années afin d'admirer ces fameuses lettres rouges en façade, mais jamais, par question de temps, de finances, ou de programmation, je n'avais eu l'occasion d'y entrer.

De plus, je n'avais jamais vu cette référence du rock alternatif auparavant. PJ Harvey ne restait pour moi à ce stade qu'un disque ou deux dans quelques piles mises de côté. Quelques titres mythiques et populaires que l'on fredonne à l'occasion sans chercher plus loin.

Et c'est par un heureux hasard (ou une heureuse connaissance) que je me suis retrouvée là, presque à l'improviste, pour une petite heure et demie de musique. Quatre vingt-dix minutes qui en ont valu à peu près quarante tellement le temps est passé vite malgré le manque de communication de l'artiste. On le lui pardonnerait cependant bien facilement compte tenu du charisme et de la grâce qui en émane. Elle a le don d'installer une ambiance, visuellement aidée par un look relativement improbable (dont ses fameuses plumes d'aigle noir sur la tête, sans lesquelles elle ne serait pas vraiment PJ, il faut bien l'avouer).

Côté répertoire, tout son (très bon) dernier album (engagé) Let England Shake y est passé. Performance plutôt rare chez un artiste, et bien appréciable. Cela permet de prendre la pleine mesure du dernier effort, le juger concrètement et efficacement. Et croyez-moi, il tient encore plus la route musicalement parlant.

Les anciens albums n'étaient pas vraiment en reste et on a pu retrouver lesdites chansons plus populaires telles que "C'mon Billy", "Down the water", "The River", que j'imaginais cependant un peu plus fougueuses en live pour certaines d'entre elles.

Le public semblait se composer d'une foule d'initiés à la trentaine bien passée venu quérir les notes de leur idole d'adolescent. La plupart des spectateurs présents ne semblaient pas surpris de la retenue extrême de miss Harvey, ce n'était probablement pas leur première fois. Certains m'ont regardée de haut, pensant probablement que j'étais venue accompagner une mère ou une soeur. Mais non, j'ai laissé ma frangine y aller la veille de son côté, et PJ Harvey n'était pour autant pas pour moi qu'un nom lu au hasard dans les Inrocks.

Mon avis global est donc plutôt bon mais sous réserve de la voir une seconde fois histoire de le figer vraiment. Ce sera peut-être chose faite cet été si mon emploi du temps me laisse l'occasion d'une escapade pour le dernier jour du festival des Vieilles Charrues (et, soit-dit en passant, le seul réellement passable).


RoBERT - La malchanceuse

Posté par AnavrinLee à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur PJ Harvey - 25 février 2011 - Olympia - Paris

Nouveau commentaire